Edito #1 - Mira on the wall

En ce 1er décembre 2005, quatre jours avant la sortie officielle du deuxième album de Nolwenn Leroy, "Histoires Naturelles", nous nous devions de changer le site. Nos perspectives, nos points de vue, notre imagination, notre interprétation, notre univers, changent et se doivent de changer. Nous nous devons de refléter ce que Nolwenn est devenue et ce qu'elle va vous transmettre d'ici quelques jours à travers ce nouvel album.

A l'heure où je tape cet édito plusieurs chansons de l'album se sont retrouvées illégalement sur Emule. Quoi qu'il en soit, nous doutons que ce malheureux incident entache les ventes de l'album : sa qualité et son originalité, dont nous avons longuement parlé sur notre forum en feront probablement une des meilleures ventes de 2006. Le meilleur est à souhaiter pour la carrière de Nolwenn. Vos deux webmastrices laissent volontiers leur imagination vagabonder sur le devenir de sa carrière, et accepteraient avec une joie non contenue l'idée d'une carrière internationale. A envisager dès le troisième album ? A voir, mais ne mettons pas la charette avant les boeufs. "Histoires Naturelles" a tellement à offrir qu'il serait stupide de le gâcher en passant son temps à spéculer sur un avenir encore un peu lointain. Concentrons-nous sur ce qui nous est actuellement offert, car cela en vaut grandement la peine.

L'image de Nolwenn va changer. Sa façon de communiquer également. Elle n'appartient désormais plus à ce petit monde étriqué de la variété française qui fait la pluie et le beau temps sur les stations de certaines radios entre quelques coupures publicitaires. Nolwenn est dans la chanson. Nolwenn s'envole. Nolwenn est ailleurs. Des couleurs pastels et une peau irisée, on la croirait déjà presque fée. Laurent Voulzy, qu'as-tu fait, sage-femme des talents ? Trista et moi couvons ce petit bébé qu'est ce nouvel album comme un nouveau-né fragile mais prometteur. Nous pouvons d'ores et déjà ressentir un potentiel puissant. Que dire, cet album dépasse nos espérances, et ne croyez pas que je sois en train de développer un sens profond de la litote. Vous serez, vous aussi, bientôt dépassés.

A quoi pense Nolwenn en ce moment ? C'est une bonne question. Peut-être se ronge t-elle les ongles en attendant de voir les résultats des ventes. Peut-être se tortille t-elle les cheveux en discutant au téléphone. Peut-être est elle allongée sur son divan en regardant une émission de deuxième partie de soirée sur une chaîne hertzienne pour tuer la tension. En ce qui nous concerne, c'est à peu près pareil. Tendues, excitées, enthousiastes et stressées, nous accouchons peu à peu d'un nolwenn.org version 4.0. Nous écoutons les mêmes albums qu'elle, partageons les mêmes playlists. De KT Tunstall à James Blunt, en passant par les Killers ou Overcast, nous partageons l'attente. En espérant qu'elle nous lise et nous entende : on ne se fait plus tellement de souci que ça. Au fur et à mesure que les chansons infiltrent nos tympans, nos cerveaux, l'assurance grandit. La confiance est là. Le charme est là. Il n'est pas prêt d'être rompu. Et nous non plus.

Cette période est décisive ; c'est un pivot, une jonction. Alors que nous avons perdu le privilège légal de l'appellation "site officiel" cet été, notre rapport avec Nolwenn n'en a été que renforcé. Et il en va ainsi de nos principes. Org réitère ses valeurs d'indépendance, d'ouverture d'esprit, d'expression et d'originalité. Nous continuerons dans l'année 2006 comme nous avons commencé l'été 2002 : avec une particularité, nous, et les personnes qui nous entourent et nous soutiennent depuis bientôt quatre ans. Elles sont irremplaçables. Le dernier mois de l'année est entamé ; et le cadeau fait à notre site, c'est que Nolwenn continue à collaborer étroitement avec nous, à nous choisir pour s'exprimer, et de pouvoir garder, quoi qu'il arrive, ce que ce site était et devait devenir. Finalement, cette décision légale n'entache que peu les buts du site. Nos priorités restent les mêmes : vous, les fans, ceux qui nous lisez.

Après cet étalage longuet et un peu trop lyrique de cet avenir qu'on vous dit fleurissant et joyeux, nous espérons surtout que votre année 2005 a répondu à vos espoirs, et que 2006 vous apportera encore plus. Nous passerons le cap avec vous, et alors que le site se bouge, s'étire dans tous les sens, s'agrandit puis se rétrécit, change d'odeur, de couleur, de texture, de contenance, nous regardons derrière nous pour savoir si vous nous suivez. Vous continuez à répondre à l'appel. La chrysalide est bientôt prête : elle s'ouvrira le 5 décembre, et ce jour-là, nous écouterons vos réactions à chaud, vos émotions, vos critiques, vos mots, avec autant d'attention que vous avez écouté les nôtres ces dernières semaines. Nous n'attendons qu'une seule chose : partager cet album avec vous.

Le compte à rebours commence donc.